La réforme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La réforme

Message  Admin le Dim 14 Déc - 19:36

Ici, vous trouverez un récapitulatif des principaux points de la réforme de Darcos desquels nous ne sommes pas d'accord.

Tout d'abord, pour l'instant, la réforme n'est prête que pour la classe de seconde or rien n'est envisagé pour les premières et les terminales qui sont deux classes au moins aussi essentielles que la seconde.
Qu'envisage-t-on pour le passage du baccalauréat ?
Un examen ayant encore moins de valeur ?

De plus, la semestrialisation appliquée à la première et à la terminale entraine des difficultés d'emplois du temps et surtout de sélection pour les grandes écoles. (Pas de progression prise en compte pour les classes prépa par exemple)
La continuité et l'avancement de l'enseignement est aussi sérieusement remise en cause par la possibilité d'arrêter et de commencer des modules tous les 6 mois.

Ce fait et la mise en place d'un "tronc commun" posent aussi problèmes.
Les modules entraineraient une mauvaise continuité des projets et de l'enseignement puisqu'au bout de 6 mois, comme dit précédemment, on peut commencer un nouveau module à zéro ou avoir des nouveaux élèves dans la classe qui commencent à leur tour. La seule possibilité pour permettre une progression de tous serait la création d'une deuxième classe au milieu de l'année. Les effectifs des petits lycées ne permettant souvent pas la création d'options aujourd'hui seront encore plus handicapant en province car les classes seront divisées.
Qu'envisage-t-on pour les classes d'options dépeuplées (par exemple latin, grec...) si il ne reste qu'une poignée d'élèves ?

Le groupe classe perdra de son importance car changeant au milieu de l'année, les élèves n'auront plus le temps de créer une réelle cohésion entre eux ni avec les professeurs. L'entraide de travail sera mise à mal et finira par disparaitre et la connaissance des élèves par leurs professeurs mise au placard.
Un élève de seconde est-il prêt à la vie d'un étudiant de faculté sachant que le passage dans le monde du lycée est déjà problématique pour nombre d'entre nous.

De plus les élèves ne pourront choisir que deux modules ce qui veut dire que les élèves souhaitant travailler plus de matières ne le pourront pas...

Le tronc commun, quant à lui sépare des matières qui ne devraient pas être séparées (par exemple : français et littérature ou encore sciences expérimentales qui ne s'occupe que de la pratique et non du coté théorique de la matière) et par ce fait limite l'exhaustivité du savoir.

Après, la diminution du nombre d'heures entraine donc un nombre plus réduit de profs et donc des classes encore plus chargées, des redoublements impossibles et donc des classes rendant le travail impossible dans de bonnes conditions.

Voilà en gros les principaux points que nous contestons dans cette réforme et l'attitude de notre cher ministre de l'éducation et du gouvernement en général face à nos revendications nous pousse à fortifier le mouvement contestataire (tout en restant pacifiques).

L'équipe.

Admin
Admin

Nombre de messages : 26
Lycée : Camille Sée
Date d'inscription : 10/12/2008

http://manifestationscolmar.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum