MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  hugOoO le Mer 2 Sep - 5:36

Sorti de prison, Jean-Pierre Plathey est sous surveillance électronique. Il témoigne des limites de ce système « antirécidive ».


« Vous allez voir tout de suite que le bracelet ne fonctionne pas », dit Jean-Pierre Plathey en ouvrant la porte de sa chambre. Logé par une association dans cet hôtel du XIIIe arrondissement de Paris, Jean-Pierre ne peut pas mettre le pied dehors entre 18 heures et 9 heures du matin.

Il est 14 heures 30, Jean-Pierre est bien dans sa chambre, son bracelet électronique mobile à la cheville, à quelques mètres d'un boîtier fixe et un émetteur mobile dans la main. Lequel émetteur affiche : « Emplacement actuel non identifié, veuillez sortir. »

« Vous le constatez vous-même, là ! L'émetteur ne sait pas où je suis alors que je suis dans mon lieu d'assignation ! »

Il n'a pas le droit de recevoir alors il doit faire vite, rassembler son dossier, mettre l'émetteur dans sa poche et sortir.

Le 11 juillet 2009, Jean-Pierre Plathey, 59 ans, est sorti de prison après avoir purgé sa peine de quatorze ans de réclusion. Le tribunal d'application des peines en Dordogne a décidé de le placer sous surveillance électronique mobile (PSEM), une mesure de sûreté qui a pour but de prévenir la récidive.

Espace autorisé : moins de deux kilomètres carrés
Ce bracelet mobile -on n'en compte que quelques dizaines en France- lui a été posé autour de la cheville pour une durée minimale d'un an. Jean-Pierre a été condamné en 1997 à dix-huit ans de prison pour viols sur mineurs. Aujourd'hui, il conteste son procès pour des raisons qu'il serait trop long de développer ici, mais reconnaît avoir mérité la prison :

« Je ne suis pas un saint mais j'ai payé. Avec ce bracelet, je suis considéré comme un monstre. Je ne comprends pas pourquoi on m'impose ça, pourquoi je suis surveillé. Les gens qui ne savent pas se contrôler, eux, ils faut les surveiller et les soigner. »

Jean-Pierre déplie une carte du quartier. Au feutre rose ont été délimitées les frontières de son espace autorisé. Ne pas dépasser le boulevard Blanqui ni l'avenue d'Italie :

« J'ai le droit de circuler dans une zone de moins de deux kilomètres carrés. Je suis libre, j'ai purgé ma peine en totalité et je suis encore en prison. »

Jean-Pierre vit mal ces frontières. « Sa » zone, il la compare à une prison parce que le point d'accès au droit (PAD) et le pôle emploi où il souhaite se rendre sont situés à quelques mètres des frontières imposées par la justice.

Jean-Pierre ne supporte pas non plus son « inutilité ». En prison, il a travaillé pour indemniser les victimes. Bibliothécaire, magasinier et diverses autres tâches avant de décrocher un CAP d'horticulteur. Un métier qu'il ne peut pas exercer aujourd'hui à cause, dit-il, de son bracelet. Il touche donc le revenu de solidarité active (RSA) :

« Je voudrais m'occuper de jardins privés mais on m'a envoyé à Paris ! On m'a imposé cette ville mais je ne connais personne ici. Et c'est le seul endroit où il n'y a pas de jardins.

Quand bien même je pourrais travailler, mes horaires sont trop contraignants pour un employeur. De toutes façons, je ne peux pas sortir de ma zone. »

Cet espace se rétrécit encore avec les zones d'exclusion : collèges, piscines, gymnases. En passant devant le square, Jean-Pierre a accéléré le pas :

« Cette mesure est idiote. Je ne suis pas un prédateur. Les faits qui me sont reprochés concernent des enfants que l'ont m'a confié (il organisait des voyages de longues durées pour adolescents, ndlr). Je n'ai jamais fait la sortie des collèges. »

« La prise de conscience se fait pendant le procès et non dans la cellule »
« Enfermé dehors », Jean-Pierre a neuf heures de liberté qu'il occupe en relevant son courrier dans les locaux de l'association, en empruntant des livres à la bibliothèque et en marchant un peu. Il consacre aussi du temps à relever les dysfonctionnements de son bracelet :

« L'équipe qui me surveille depuis Fresnes me harcèle la nuit en m'envoyant des messages sur mon émetteur mobile. J'ai porté plainte. Lorsque je suis dans ma chambre entre 18 heures et 9 heures, ils n'ont aucune raison de m'envoyer des messages. »

Comment mesurer les risques de récidive que présente un délinquant à l'issue de sa peine ? Jean-Pierre a fait l'objet de plusieurs expertises psychiatriques, sa dangerosité n'est pas établie avec certitude mais il doit continuer à être soigné. Une fois par mois, il va chez le psychiatre. Il est également accompagné par un travailleur social du Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP).

Aujourd'hui, il répète avoir mérité sa peine et payé ses actes mais accuse la prison d'être criminogène et inutile. L'impression d'un temps en sursis :

« C'est faux de croire que lorsque le prisonnier se morfond dans sa cellule, il réfléchit à ses actes. C'est faux. Le prisonnier est abruti par la télévision et l'ennui.

C'est au moment du procès que tout se passe. Le mien m'a fait réfléchir. C'est le but du procès, ce moment théâtral où vous êtes confrontés à ce que vous avez fait. »

Jean-Pierre Plathey espère pouvoir faire annuler son placement sous bracelet électronique et a écrit au juge pour demander l'extension de sa zone autorisée.

HUGO

sOURce: rue89

hugOoO

Nombre de messages : 80
Lycée : camille see
Date d'inscription : 24/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Jeu 3 Sep - 22:45

Qu'il demande une castration chimique.

Et puis si il croit que c'est son bracelet qui l'empêche de trouver un job à 59 ans...
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  hugOoO le Sam 5 Sep - 0:53

la n'est pas la question l'ami...

va dans ton jardin et reflechi voir a la liberte, peut etre cela t apaisera ... et surtout eteind ton portable.
tu comprendra peut etre alors ce qui l'ennui...

hiugoOo

hugOoO

Nombre de messages : 80
Lycée : camille see
Date d'inscription : 24/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Sam 5 Sep - 1:35

La question est la récidive.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Dim 6 Sep - 14:51

La question qui se pose est bien celle de la liberté, qui est de toute évidence, bafouée par les mesures prises par le gouvernement. Enfin, nous n'avions pas besoin du bracelet éléctronique pour nous rendre compte que le gouvernement, et les gouvernements en général, bafouent les libertés individuelles sous couvert de les défendres, mais c'est un fait qui devient de plus en plus visible et c'est un élément révélateur de la politique ultrasécuritaire (Symptomatique des gouvernements Fascites au passage) que mettent en place les états européens.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Dim 6 Sep - 15:43

Et la liberté de violer, aussi ?

Il fut un temps où la gauche ne prenait pas les déliquants pour le prolétariat.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Dim 6 Sep - 16:18

Il fut un temps où la gauche ne prenait pas les déliquants pour le prolétariat.

Je ne vois vraiment pas le rapport avec la gauche et encore moins avec le prolétariat. Du fait, je ne représente pas la « gauche », terme qui, au passage, ne veut pas dire grand-chose, je parle en mon nom, tout simplement.
Ensuite, cet homme est condsidéré comme un ancien délinquant, (Considéré parce que tu et je ne connais pas les détails des faits qui lui sont reprochés) certes, mais il ne l’est plus, il a payé… Mais de toute manière la question n’est pas la, elle est bien au delà de son cas personnel, elle est bien plus vaste.
Poser un bracelet éléctronique pour éviter la récidive n'est pas une solution. L'asservisement, la répression, ne peut en aucun cas résoudre un probleme de fond. La prison en régle général n'apporte rien, n'amorce aucune prise de conscience, ne fait pas réfléchir, au contraire, elle détruit, elle améne l'homme à une forme d'apathie, de dépression, elle ne l'aide pas à se réincerer dans la société, l'homme devient un paria.
Le gouvernement propose des solutions fallacieuses à des problèmes réels ou imaginaires ; rassurer l’opinion publique, avoir une portée politique, c'est la le seul but du gouvernement. Sous couvert de défendre les libertés du citoyen, il les réduit de plus en plus, de meme, sous couvert de défendre la "démocratie" occidentale il met en place une politique ultrasécuritaire qui bafoue les principes meme de la "démocratie".

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Dim 6 Sep - 20:52

Et l'application concrète de ce laïus, c'est quoi ?
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mar 8 Sep - 22:35

Je constate avec regret que tes arguments sont toujours aussi creux, pour ne pas dire inexistants… Tu aimes beaucoup la sémantique et je ne te le reproche pas, mais la moindre des choses serait de l’utiliser intelligemment.
Les miens sont dans mon précèdent poste ; Au lieu de restreindre les mouvements d'un homme qui a payer sa dette, au lieu de briser sa vie sociale par le biais d'un gadget électronique, il serait plus judicieux et plus juste de le réinsérer dans cette société, et cette réinsertion passe par le travail, les rencontres, en somme, par un minimum de liberté.


Dernière édition par Marx (M) 68 le Mar 8 Sep - 23:16, édité 1 fois

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mar 8 Sep - 23:12

Tu n'as qu'à t'exprimer clairement.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mar 8 Sep - 23:14

Je viens d'éditer mon précèdent poste, et je trouve mes réponses très claires, contrairement aux tiennes justement.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mar 8 Sep - 23:24

Marx (M) 68 a écrit:Au lieu de restreindre les mouvements d'un homme qui a payer sa dette, au lieu de briser sa vie sociale par le biais d'un gadget électronique, il serait plus judicieux et plus juste de le réinsérer dans cette société, et cette réinsertion passe par le travail, les rencontres, en somme, par un minimum de liberté.

Il ne s'agit pas d'un voleur mais d'un agresseur sexuel.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mar 8 Sep - 23:50

Oui, j'ai bien compris, mais il à payer sa dette, de plus, Il y a d’autres moyens plus efficaces et moins coûteux de surveiller de tels cas tout en offrant une possibilité de réinsertion, parce que c’est quand même le but, sinon à quoi bon le libérer ? Ensuite, comme je le disais auparavant, il faut dépasser son propre cas. Des bracelets sont aussi posés sur des voleurs et des petits délinquants.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mer 9 Sep - 0:19

Il n'a pas payé sa dette : le bracelet est une peine de substitution à l'incarcération.

http://prisons.free.fr/bracelet.htm
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mer 9 Sep - 20:11

Merci pour ce lien qui me sera fort utile...

C’est bien beau tout ça, mais force est de constater que contre toute logique apparente, depuis le début de sa mise en application en 1997, 20 titulaires d’un bracelet électronique se sont suicidés. D’abord, les conséquences psychiatriques sur les heureux titulaires du bijou son catastrophiques, au bout de six mois, d’après des études, les gens « disjonctent », pour reprendre le terme d’un professeur. De plus, d’après le rapport d’information parlementaire d’un député il ne fallait pas dépasser 6/8 mois d’utilisation, sinon les troubles apparaissent ; Claustrophobie mentale, troubles obsessionnels compulsifs, dépression et j’en passe et des meilleurs (sans compté la vie de famille qui devient désastreuse). Apparemment ce détail a échappé aux députés ayant adopté le texte. Ils ont omis d’instaurer une limite…
Certains détenus « à domicile » ont même demandés la réincarcération car ils ne supportaient plus le déclenchement arbitraire de l’alarme… En terme de réinsertion on a vu mieux.

Petit rappel :

A l’origine, le bracelet électronique devait désengorger les prisons françaises surpeuplées et prévenir la récidive. Deux objectifs, mais un échec et une inconnue. D’abord, le nombre de détenus -66278 au 1er janvier 2009 - ne cesse d’augmenter, comme celui de placements sous surveillance électronique.
Autre interrogation, le taux de réincarcération. L’administration pénitentiaire ne dispose en effet d’aucune donnée sur les récidives des personnes placées sous bracelets. Etonnant quand on connaît les efforts fournis par le gouvernement actuel sur le sujet. Et ce n’est pas le suivi assuré par les services pénitentiaires de probation et d’insertion en sous-effectifs qui vont éclairer cette inconnue. Ou quand les énergies déployées pour la "défense" sociale sont dépensées au dépend de la politique de réinsertion.

« Plus une mesure est efficace, plus on l’élargit, mais plus on l’élargit, moins elle est efficace. »

Et dans le Film de Phillipe Borrel on voit tres bien comment l'application du bracelet devient un véritable probleme, dans un pays ou celui ci est deja monnaire courrante ; Les Etats Unis. Pays à la pointe du "proges" n'est ce pas...

Aux États-Unis, c’est déjà Minority Report
Dans la deuxième partie de son film, Philippe Borrel a trainé sa caméra aux Etats-Unis, où le bracelet électronique est appliqué bien plus largement. Et le constat fait froid dans le dos. Un marché de la sécurité en pleine explosion où des sociétés privées comme Pro Tech réalisent des profits croissants. Et surtout des applications de plus en plus larges. Ainsi cette jeune citoyenne américaine, condamnée pour ivresse sur la voie publique, à qui la justice américaine oblige de porter, pendant un an, un bracelet qui prend en permanence son taux d’alcoolémie. Charge à elle de rester sobre sous peine de repasser par la case prison. Comprendre éviter les « Mon Chéri ». Et l’on se prend à rêver quand un industriel de la sécurité évoque, le sourire optimiste, la possibilité, bientôt, d’implanter des puces électroniques sur les récalcitrants et autres délinquants condamnés à purger leurs peines hors les murs.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mer 9 Sep - 22:18

En donc, en conclusion, la prison est préférable à la liberté surveillée...
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mer 9 Sep - 22:29

Si par prison tu entends les prisons actuelles, je dirais que c'est équivalent. En tout cas les bracelets ne sont de loin pas, la solution future comme le suggère le gouvernement. Après il y a le débat des prisons françaises au top du délabrement.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mer 9 Sep - 22:31

Marx (M) 68 a écrit:Si par prison tu entends les prisons actuelles, je dirais que c'est équivalent.

Tu es vraiment lamentable.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mer 9 Sep - 22:37

Moi aussi je t'aime Calamity.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mer 9 Sep - 22:41

Vas donc casser la gueule à un flic afin de pouvoir nous raconter les joies de la vie en prison.

Et tu trouveras bien des cons pour te prendre ensuite pour un martyr de la révolution.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Mer 9 Sep - 22:45

Tu ne m'as pas tres bien cerner apparemment... Si tu veux foutre le bordel c'est pas ici, donc calme toi.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Mer 9 Sep - 23:22

Tu n'es qu'un petit con. Tu seras un petit bourgeois à trente ans.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Marx (M) 68 le Jeu 10 Sep - 14:40

Bhen voyons, tu te fais voyante maintenant... Ton coeur déborde d'amour, inonde le forum de ton énergie positive Very Happy

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  hugOoO le Ven 11 Sep - 3:11

votre petite gueguerre est sincerement ridicule...

qui est le plus intelligent ? qui connait le plus de chose? qui est anarchiste ? qui est communiste ? qui est le plus en lutte ?

meme si personnellement vous m'apprenez beaucoup de chose, j'ai l'impression que votre conversation part en sucette...

peace,

hugoOo

hugOoO

Nombre de messages : 80
Lycée : camille see
Date d'inscription : 24/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Calamity Jane le Ven 11 Sep - 3:19

Il ne s'agit pas d'êre anarchiste ou communiste mais d'être humain : écrire que la prison est préférable à la liberté surveillée, c'est à vomir.
avatar
Calamity Jane

Nombre de messages : 41
Lycée : Bartholdi
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MA VIE AVEC UN BRACELET ELECTRONIQUE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum