Fascistes : Des militant-e-s de lutte agressés sur l’université toulouse - le mirail.

Aller en bas

Fascistes : Des militant-e-s de lutte agressés sur l’université toulouse - le mirail.

Message  Marx (M) 68 le Ven 5 Fév - 20:00

Violences à l’UTM : ce qui s’est réellement passé.

Aujourd’hui, lundi 1er février 2010, sur l’université du Mirail, des heurts ont opposés des militants à des individus s’étant déjà fait remarquer auparavant par leurs actions de sabotage des mouvements sociaux. Aujourd’hui, à midi et demi, des militants syndicaux sont partis demander des comptes suite à l’agression de camarades samedi soir en ville. Ce soir là, le ton est monté des coups ont été échangés, nos camarades ont été clairement visés par des attaques physiques. Suite à cela, des affrontements de plus grande ampleur ont eu lieu à 16h30 au sein de l’université. Personne n’a heureusement été grièvement blessé. Ces attaques ne sont pas une nouveaute : Elles font suite à plusieurs mois de tensions permanentes entre des militants de lutte et des forces réactionnaires. Le but de celles ci est l’arrêt de toute forme de contestation qui ne prennent pas une forme affinitaire et anti-assembléiste. Présents depuis au moins deux ans sur notre campus, ils n’ont de cesse d’attaquer toute forme de lutte sociale. Cela par le sabotage d’actions décidées collectivement et par la multiplication de comportements provocateurs. Depuis quelques mois, leurs actions montent en aggressivité : ils ont à plusieurs reprises attaqués des militants en ville, des squatts militants, ont tagués des locaux syndicaux, etc. Ce sont eux qui ont également attaqués l’AG du 24 novembre, et qui ont saboté le projet de Maison des Etudiants autogérée. Ce qui c’est passé n’est que le point d’orgue d’une opposition qui remonte donc à loin. Ces individus représentent un réel danger, non seulement pour tout ceux qui souhaitent lutter, mais également pour les cadres auto-organisés. Face à eux, toute les forces de lutte, syndiqués et non syndiqués, doivent être unies et répondre de manière collective.

Nous ne nous laisserons pas faire. Des militant-e-s de lutte, organisé-e-s ou non.


Les Fascistes se réveillent. Localement aussi, avec "Alsace d'abord"...

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 27
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascistes : Des militant-e-s de lutte agressés sur l’université toulouse - le mirail.

Message  phil le Ven 5 Fév - 22:22

Ca peut sembler etonnant, mais les agressions de Toulours/Mirail n'ont rien à voir avec les facho type Alsace d'Abord. En effet, Alsace d'Abord, comme le FN, comme toutes ces merdes, sont des groupes d'extreme droite (je n'apprends rien à personne). les gens qui sabotent les AG à Toulouse sont des gens ... d'extreme gauche, pour ne pas dire des anarchistes... En effet, ces mecs sont issus des milieux autonomes, ainsi que de la CNT-AIT et de la CGA de Perpignan, et se veulent l'avant garde de gauche contre les mouvements organisés. Je dois bien avouer ne pas tout comprendre si ce n'est un jusqu'au boutisme autonome, mais c'est tellement flou pour moi que je n'ai même pas d'avis là dessus!. Je vous copie /colle un témoignage d'un mec qui y était, posté sur la liste d'AL en virant ce qui est privé/personel:

bonsoir,

Suite à la première AG de l'année au mirail, qui avait réuni 800
personnes, une deuxième AG se tenait mardi. Alors que les relations avec
la présidence sont tendues au plus haut point, que la fac connaît une
hausse importante de ses effectifs et que des totos, des gens de la
CNT-AIT et des appellistes occupent depuis trois semaines la Maison des
Etudiants (MDE) en y faisant n'importe quoi, nous avons connu l'AG la plus
ahurissante que j'ai jamais vu.

Alors que l'amphi se remplissait lentement mais sûrement (on a du
atteindre 500 personnes au maximum) et que n'étaient présent que des
militant-e-s syndicaux et politiques, une faction composée des
occupant-e-s de la MDE et représentant une cinquantaine de personnes s'est
constituée en bas de l'amphi, bien regroupée (généralement les totos
préfèrent le haut). Les trois camarades (un d'AL et deux du NPA, par
ailleurs tous membres de SUD) proposés pour la tribune étaient à peine
installés, que le groupe de toto s'est mis à hurler et à vociférer. L'un
d'eux s'est avancé et a demandé à lire un texte. Les camarades de la
tribune l'ont laissé faire, pensant que cela calmerait le groupe
d'excité-e-s. Après avoir lu un texte nébuleux, appelant à la constitution
de "comités de guerre" pour les substituer aux AG et annonçant que
l'objectif était de perturber toutes les AG, lieux d'oppression le toto a
arraché le fil du micro. Les camarades de la tribune l'ont rebranché et
ont proposé de voter la tribune. Sous les hurlements des totos c'est la
seule chose que nous avons pu faire. Chaque fois qu'un camarade de la
tribune essayait de parler un toto se levait et arrachait le micro, la
dernière fois en attachant ce fil à une table. C'est à ce moment là qu'un
camarade de SUD s'est levé et a repoussé le toto qui arrachait le fil. Une
trentaine de personnes se sont alors ruées sur lui dans un mouvement bien
peu spontané. Les militant-e-s sont alors allés aider le camarade en
difficulté et s'en est suivi une rapide altercation, avec des coups et des
chaises qui volaient. Après avoir réussi à calmer les choses et à séparer
les protagonistes, les militant-e-s luttes de classe ont décidé d'annuler
l'AG, qui de toutes manières ne pouvait plus se tenir, les vigiles de la
fac étant arrivé et la situation encore tendue.

Au delà de la mauvaise image donnée devant des centaines d'étudiant-e-s
interloqués, cette AG est une véritable catastrophe. Alors que nous avions
réussi à contenir les appellistes l'année dernière et que nous avions un
peu travaillé avec les totos et la CNT-AIT, cette agression remet tout en
cause. Il est étonnant de retrouver dans ce conglomérat disparate
d'abrutis à la fois des appellistes, des gens de l'AIT, mais aussi des
gens de la CGA venus de Perpignan. La cinquantaine de personnes de ce
groupe, qui refusent de se considérer comme tel, en se voulant
l'avant-garde d'une contestation gauchiste des AG (nous voyons nous même
les limites des AG étudiantes) et en agressant de manière délibérée contre
des militant-e-s syndicalistes et organisé-e-s, ont montré qu'ils et elles
n'étaient rien d'autre que des flics et des agents provocateurs, n'ayant
rien à voir avec un quelconque militantisme révolutionnaire.

Ces individus sont dangereux, les camarades rennais pourront en témoigner.
Mais il serait tout aussi dangereux de ne pas prendre en compte leur
capacité de nuisance sur les mouvements sociaux, principalement étudiants.
Pour eux et elles, la seule chose qui compte est de faire la fête et de
transformer la "grisaille actuelle des mouvements sociaux" en lieux "de
vie". Individualistes jusqu'au bout des ongles, il est impossible de
discuter avec eux et elles (ce n'est pas faute de ne pas avoir essayé).
Nous ne pouvons pas considérer ces gens comme des camarades ou des fêlés
qu'il faut juste un peu calmer (ce que nous avons fait l'année dernière),
ce sont des fascistes qui s'attaquent aux mouvements sociaux, qui ne
proposent rien d'autre que de détruire les cadres collectifs que nous
avons mis des années à construire. Nous devons les considérer comme tel et
arrêter de croire qu'ils et elles sont une partie du mouvement libertaire.
Comme les fascistes, nous nous devons de les virer, si besoin par la force
des endroits où ils apparaissent, pour qu'il ne puissent pas ramener leurs
petit-e-s camarades comme ça a été le cas sur Rennes et Toulouse.

Voilà, désolé si j'ai été long et énervé, mais des choses comme ça ça énerve.
avatar
phil

Nombre de messages : 58
Lycée : aucun
Date d'inscription : 26/11/2009

http://www.federation-anarchiste.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum