communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Aller en bas

communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  Marx (M) 68 le Sam 8 Mai - 15:24

Communiqué d'ANTARSYA sur l'incendie de la banque Marfin, rue Stadiou, à Athènes

La grève-séisme d'aujourd'hui et la manifestation la plus massive depuis la chute de la dictature militaire ont exprimé le NON le plus fort aux mesures du trio gouvernement-UE-FMI. Au lieu de retirer ces mesures du Parlement, le gouvernement se sert sans honte du décès tragique de trois travailleurs de Marfin pour les monter en épingle, comme le fait le « Front noir » ND-LAOS [ND, Nouvelle Démocratie, le parti de droite, et LAOS, Rassemblement populaire orthodoxe, le parti d'extrême droite qui soutient activement les mesures du gouvernement du PASOK, le parti socialiste grec). Les larmes de crocodile de guenopoulos [le patron de Marfin Bank], qui a obligé ses employés à travailler enfermés à clé dans un bâtiment sans protection incendie, ont la même valeur que les condamnations du premier ministre sur les « manifestants assassins ».

C'est le gouvernement qui est responsable de ces morts, ainsi que la police et le patronat. Le gouvernement, enfermé dans sa tour de verre, avec les contrôleurs du FMI et de l'UE, a donné des ordres pour une attaque sans merci contre les centaines de milliers de manifestants qui ont assiégé le Parlement en criant aux députés : « Sortez de là, maintenant ! ». L'orgie de la terreur policière a continué, en entravant l'accès des pompiers au bâtiment en feu. Des milliers de manifestants ont reçu des coups de matraque et des gaz lacrymogènes de Syntagma [la place du Parlement] jusqu'à Klafthmonos [une autre place du centre ville d'Athènes], pour les empêcher de s'approcher du « lieu sacré » du Parlement, où le gouvernement, avec ND et LAOS, veut imposer sans vergogne le pire coup d'État contre les droits des travailleurs et de la jeunesse.

Aujourd'hui la classe ouvrière a envoyé le message au gouvernement Papandreou que les mesures ne passeront pas. C'est maintenant qu'il faut intensifier le soulèvement gréviste de tout le peuple, par des luttes et des grèves de longue durée, des blocages dans les facultés, des manifestations massives. Continuons jusqu'à l'abrogation en pratique du mécanisme FMI-UE, jusqu'à ce que nous ayons mis dehors les superviseurs et leur politique.

La Gauche doit soutenir l'intensification des grèves et exiger :

– le gel des remboursements des intérêts et l'abrogation de la dette,

– la nationalisation immédiate des banques sous contrôle ouvrier,

– l'augmentations des salaires et des retraites, en taxant davantage les riches.


Nous ne permettrons à aucun gouvernement de revenir sur les acquis que nous avons gagnés par les luttes et les sacrifices.

Athènes, le 5 mai 2010
ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

http://www.antarsya.org/

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 27
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  durango le Lun 10 Mai - 20:55

J'veux pas paraître bourgeois ou bien réac' mais bon, le gel de la dette, c'est pas forcement une solution, l'allongement de l'échéance est peu être plus approprié, parce que bon, quand on fais le con faut quand en payé les conséquences, j'ai tords ?
avatar
durango

Nombre de messages : 11
Lycée : Blaise Pascal
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  Marx (M) 68 le Mar 11 Mai - 19:32

Tu parts donc du principe que le peuple devrait payer pour les capitalistes ? Si la dette n'est pas abrogée, le gouvernement, de connivence avec le patronat, l’UE et le FMI, va en profiter pour faire passer d’autres mesures de régression sociale, prétextant qu’il faut rembourser la dette dont, rappelons le, le taux d’intérêt s’élève à 12.7% (Comparativement, le taux d’intérêt de la dette de la France est de 10%), ce qui est colossale. Il faut bien comprendre que dans tous les cas, c’est le peuple qui paye pour le gouvernement, parce que à la différence d’un particulier, un Etat ne peut pas faire faillite, celui-ci bénéficiant d’une source de richesse inépuisable ; la population et sa force de travail.
Cette logique est la même partout en Europe. Les plans d’austérité "fleurissent" en Espagne, en Grèce, au Portugal, en Italie, en Irlande… Elles constituent de vraies régressions sociales et aboutissent à la perte de nos acquis sociaux arrachés à la classe dominante après des décennies de luttes. Les gouvernements capitalistes prétendent que leurs caisses sont vident, pourtant quant il s’agit de sauver les banques et les actionnaires, ils trouvent des milliards pour les renflouer. Par exemple, Sarkozy a bien découvert (Certainement en raclant les caisses…) 360 milliards d’euros pour que les banques se redressent, néanmoins d’après ses dires, les caisses sont vident. De plus, il n’hésite pas à imposer des réformes et des mesures de « rigueur » à la population, lui faisant donc payer la crise.
Pour te donner un exemple, c’est la baisse drastique des dépenses publiques (Or le déficit du service public n’est pas lié à des dépenses superflues du service public, c’est ce qu’on veut nous faire croire… D’où la réforme des lycées par exemple), la baisse radicale des salaires (10 à 15% en Grèce), ou le licenciement de fonctionnaires (4 sur 5 en Grèce et cela explique également les suppressions de postes de professeurs en France).
Je précise aussi que si les pays européens ont prêté à la grèce, c'est uniquement à condition que l'Etat applique un plan d'austérité significatif (Certaines mesures sont précisées ci dessus, et ce ne sont que quelques exemples...) et qu'il continue à acheter son arsenal militaire aux pays européens, notamment à la france. Du coup, les mesures d’austérité grecques n'inquietent aucunement son budget militaire, qui est l'un dès plus colossale au monde, le gouvernement le justifiant par la "menace" Turque :

"Les dépenses militaires de la Grèce (6 milliards d’euros), rapportées au PIB, restent les plus élevées de l’UE et au deuxième rang de l’Otan, après les Etats-Unis : 2,8% du PIB aujourd’hui, contre 1,7% en moyenne dans les autres pays européens de l’Alliance atlantique, même si on est désormais loin des années 80 où elles dépassaient les 5%. L’armée grecque, c’est 100 000 hommes et femmes pour l’armée de terre, 18 800 pour la marine et 26 800 pour l’armée de l’air, soit 2,9% de la population active contre 1,1% dans les autres pays de l’Otan."

C'est la lutte des classes qui éclate au grand jour en Grèce, tout simplement !


Dernière édition par Marx (M) 68 le Mar 11 Mai - 19:59, édité 2 fois

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 27
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  durango le Mar 11 Mai - 19:37

Stop ! Bon je me suis probablement mal exprimé, j'ai jamais dis que le peuple devait payé, c'est ceux qui sont les responsables de cette crise qui doivent payé, Banque, Grosse entreprise, etc...
d'autant plus que j'ai dis un allongement de payement, pas une augmentation de la dette
avatar
durango

Nombre de messages : 11
Lycée : Blaise Pascal
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  Marx (M) 68 le Mar 11 Mai - 19:56

J'ai edité mon message pour des précissions.
Certes, mais les conditions imposées par les gouvernements européens qui ont prêtés à la Grèce vont dans le sens de faire payer le peuple et non les capitalistes. Un allongement reviendrait au même. C'est en somme toute logique, c'est la lutte des classes.
Le résponsable est de toute manière le capitalisme, les crises étant inhérentes à ce sytème.

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 27
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué d'ANTARSYA (Antikapitalistiki Aristeri Synergasia gia tin Anatropi, Front de la gauche anticapitaliste grecque)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum