Appel de la Coordination Nationale Lycéenne : La lutte continue !

Aller en bas

Appel de la Coordination Nationale Lycéenne : La lutte continue !

Message  Marx (M) 68 le Mar 26 Oct - 21:12

Appel de la Coordination Nationale Lycéenne

Nous, lycéens de 21 villes réunies en coordination nationale lycéenne le 24 octobre 2010, constatons l'ampleur de la mobilisation dans la jeunesse. Les manifestations des jeudi 14, mardi 19 et jeudi 21 octobre ont été une réussite pour tous, mais plus particulièrement pour les lycéens, qui étaient plusieurs dizaines de milliers dans les cortèges. Nous refusons d'être une génération sacrifiée, de nous résigner à un avenir de misère et de précarité. Nous faisons peur au gouvernement, car nous sommes nombreux et nous donnons confiance au reste des travailleurs pour qu'ils continuent la mobilisation, ce gouvernement qui n'hésite pas à employer une répression brutale à notre encontre : arrestations, lycéens blessés, etc.

Cette réforme est injuste, car elle fait payer aux travailleurs le prix d'une crise dont ils ne sont pas responsables. Pour ceux qui ont un emploi, elle signifie se tuer à la tâche, et pour ceux qui en sont privés, ou qui n'en n'ont pas encore comme les jeunes, elle est synonyme d’un chômage croissant. Il nous faut des emplois et des vrais salaires. Au contraire, le gouvernement supprime des postes, notamment dans l'Éducation nationale. Pour les jeunes, c'est la double peine : éducation au rabais pour se retrouver au chômage.

Nous ne nous laisserons pas faire ! Chaque jour, des manifestations ont lieu dans de nombreuses villes : manifestations de lycéens, mais aussi avec les autres secteurs en grève. Les grèves reconductibles qui se multiplient dans différents secteurs (transports, raffineries, éducation, communaux...) rendent crédible la possibilité de faire céder le gouvernement et d'obtenir le retrait de la loi. Mais pour cela, il ne faut pas relâcher la pression malgré les vacances scolaires et le vote de la loi au Sénat. Avec l'exemple du mouvement contre le CPE, nous savons qu'il est possible d'obtenir le retrait d'une loi déjà votée.

C'est pourquoi, nous appelons les lycéens à rester mobilisés pendant les vacances en participant aux manifestations et actions organisées par les autres secteurs et en continuant à se réunir en comité de mobilisation ainsi qu’en coordinations lycéennes locales. Dès maintenant, nous appelons à une nouvelle journée de grève et de manifestation le mardi 9 novembre. A cette occasion, nous appelons l'ensemble des lycéens qui ne sont pas encore mobilisés à rejoindre la grève. Nous invitons aussi l'ensemble des autres secteurs mobilisés à participer à cette échéance.

Pour que la mobilisation se poursuive et pour que les lycéens prennent en main leur propre lutte, il faut la structurer et la coordonner. Nous invitons l'ensemble des lycéens à organiser des assemblées générales sur leur lycée, pour organiser le mouvement localement et pour préparer des cortèges et banderoles par lycée. Nous invitons les lycéens à organiser des coordinations entre les lycées d'une même ville, département ou région afin de décider d'actions communes et de s'entraider.

Nous appelons à une nouvelle coordination nationale lycéenne le week-end des 13 et 14 novembre à Paris.

Nous invitons l'ensemble des lycéens mobilisés à développer des liens avec les autres secteurs mobilisés, étudiants et salariés, en participant à des cortèges communs dans les manifestations, à des actions communes pour étendre la grève ainsi qu'aux AG interprofessionnelles qui existent. Nous invitons les lycéens à prendre contact avec les cheminots grévistes pour organiser des actions communes dans les gares le vendredi 5 novembre.

Le mouvement doit s'accélérer et s'amplifier pour aller vers la grève générale reconductible, seul moyen de faire céder le gouvernement.


Nous continuerons le mouvement jusqu’à satisfaction des revendications suivantes :

- Retrait de la loi de réforme des retraites
- Retraite à 60 ans à taux plein
- Retour aux 37,5 annuités de cotisations
- Prise en compte des années d’étude, de formation et d’inactivité forcée dans le calcul des annuités
- Prise en compte de la pénibilité dans le calcul des annuités

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel de la Coordination Nationale Lycéenne : La lutte continue !

Message  Marx (M) 68 le Mar 26 Oct - 21:27

Localement il faudra organiser des réunions pour préparer, si ce n'est la journée de mobilisation de ce jeudi, au moins la rentrée qui s'annonce chaude !

- Sur Mulhouse les lycéens et les étudiants s'organisent et ont déjà constitué une caisse de lutte, des banderoles et un tract pour reprendre la lutte à la rentrée. En attendant ils participeront aux actions de l'intersyndicale et vont lancer un communiqué pour mobiliser les lycéens.
- Sur Strasbourg une réunion est prévue durant les vacances pour organiser la rentrée. Les jeunes sont motivés !
- Il reste la Coordination Lycéenne Indépendante de Colmar à réactiver. Il faudra absolument faire une réunion d'organisation cette semaine (tract, banderoles, communiqué, manif...) !

Continuons de lutter, la grève se propage !

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum