Lettre de protestation sur le déroulement de la manif du 3 OCTOBRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre de protestation sur le déroulement de la manif du 3 OCTOBRE.

Message  Marx (M) 68 le Ven 9 Oct - 20:06

Chers amis ,

Ci dessous une lettre de militants du sud ouest au Préfet et au Maire de Colmar ainsi qu'au DNA et à l'office du tourisme. Je vous la transmets parce qu'elle exprime bien le ressenti de nous tous qui manifestions à Colmar et qui étions scandalisés par la réalité de l'Etat policier/ l'Etat nucléaire qui a montré son visage sans fard à cette occasion. Le dispositif répressif mis en place pour nous enlever le droit à la parole et à l'expression publique est à la mesure de l'enjeu. La fermeture de la centrale de Fessenheim est un énorme enjeu politique. Il faut que tous les démocrates en aient pleinement conscience.

Nicole Roelens.



Bernadette BOIVIN et Pierre SELLENET
12 impasse Bel Air
30100 Alès

le 5 octobre 2009
copie envoyée aux Dernières Nouvelles d'Alsace
au Maire de Colmar
à la communauté d'Agglos de Colmar
et à l'office de tourisme de Colmar

Monsieur le Préfet du Haut Rhin,


Nous nous sommes rendus depuis notre région Languedocienne dans la ville de Colmar à l'occasion de la manifestation citoyenne de ce samedi 3 octobre 2009 demandant la fermeture de la centrale de Fessenheim. Sans nous vanter à l'excès, nous sommes pacifiques, adultes, responsables et d'un naturel paisible et conciliant. Notre vie sociale et relationnelle est basée sur des valeurs de solidarité, de générosité et d'écologie active et participative.

Nous sommes arrivés dans une ville en état de siège avec un nombre extraordinaire de forces de l'ordre déployées. Nous avons été sidérés, choqués et révoltés par ce dispositif. Nous avons constaté que de nombreuses atteintes à la démocratie et au droit de manifester ont été exécuté par des forces de l'ordre pratiquant avec zèle l'ordre et le contre ordre : « Passez-là ! » Nous nous y rendons pour entendre dire « Vous ne passerez pas ici ! ». Cette méthode a nuit probablement à la participation à cette manifestation des personnes très impressionnés par un passage étroit devant plus de 20 CRS vêtus comme des robocops.
Nous avons été parqués comme du bétail, encadrés par des barrières anti-émeutes. Nous ne remercions pas les occupants de l'hélicoptère qui a tourné au-dessus de nos têtes nous empêchant d'entendre les prises de parole.
Nous avons même souhaitez qu'il finisse par tomber ! Peut-être étiez-vous dedans ?
Certains d'entre nous ont été contraint lors de la fin de la manifestation d'enlever leurs badges (étaient-ils insultant envers les CRS ?) sur lesquels ils étaient inscrit « énergie atomique, non merci
! ». Nous avons bien compris que vous aviez manié la peur en nous déguisant en émeutiers. Phrase entendue dans la rue à la fin de la manifestation par un enfant demandant à son père : « Papa, ils sont où les émeutes ? » ».

Le souvenir que nous garderons de cette belle ville de Colmar entr'aperçue : une ville de la honte ! Un ville de la dictature atomique ! Vous rejoignez pour longtemps dans notre esprit la petite cohorte des petits hommes politiques qui manient la peur, la haine de la démocratie et l'écrasement des citoyens vivants. Nous ne manquerons pas de le communiquer autour de nous.

Vous n'avez pas gagné à ce jeu-là. L'apparente tranquillité que vous avez obtenue est surtout une insulte à la liberté et à nos droits de citoyens. Vos pratiques sont celles révolues d'un autre temps et s'apparentent justement à ce que nous sommes venus dénoncer : un danger et une menace. Votre mépris et vos actes nous ont empêché de pouvoir exercer simplement par une manifestation pacifique, notre demande légitime de procéder à la fermeture d'une installation nucléaire, vieille, dangereuse. Vous n'en ressortirez pas grandi, ni fier.

Recevez, Monsieur le Préfet, nos salutations les plus acerbes. Bernadette Boivin et Pierre Sellenet.

C'est bien que des militants aient pris l'initiative d'envoyer une lettre de protestation au préfet, il le fallait, en plus elle est vraiment pas mal, même si ils s'acharnent un peu trop sur le dit préfet qui a sûrement reçu des ordres d'en "haut"...

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre de protestation sur le déroulement de la manif du 3 OCTOBRE.

Message  Max le Dim 11 Oct - 0:26

rien a ajouter, tout est dit
avatar
Max

Nombre de messages : 12
Age : 27
Lycée : Wintz
Date d'inscription : 24/01/2009

http://refuz-resist.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum