Tract antifasciste

Aller en bas

Tract antifasciste Empty Tract antifasciste

Message  Troska le Ven 14 Mai - 13:59

REPOUSSONS LES FASCISTES
HORS DE NOS LYCEES, NOS QUARTIERS, NOS USINES !

Nous ne pensons pas qu’il faille se taire, nous ne pensons pas qu’il faille les ignorer, nous ne pensons pas qu’il soit possible de cohabiter avec eux… Nous pensons qu’il faut les repousser !


Qu’est ce que c’est que le fascisme ?

Le fascisme est la dictature la plus poussée de la bourgeoisie sur le peuple « C'est la dictature terroriste ouverte des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier », selon la IIIème internationale communiste.

Pourquoi la bourgeoisie utilise-t-elle cette arme ?

Le système capitaliste est au service de l'intérêt d'une minorité, la bourgeoisie, qui exploite les travailleurs en France et dans les pays qu'elle domine. Elle maintient ce système grâce à l'État (police, armée..). Saturé, le capitalisme est pourrissant. Il connaît de violentes crises jetant dans la misère des millions de travailleurs.

Pour les résoudre, les pays dominants mènent des guerres pour conquérir de nouveaux marchés pour le profit des capitalistes et exploitent jusqu’à la moelle les travailleurs. Le fascisme permet de mobiliser les travailleurs pour des guerres dans lesquelles seuls les puissants ont un intérêt.

Les travailleurs résistent à la bourgeoisie et s’organisent pour détruire son pouvoir. Face aux risques révolutionnaires, la bourgeoisie utilise le fascisme pour maintenir sa domination et éliminer ceux qui s’y opposeraient.

Le fascisme, c’est la faim, le fascisme, c’est la terreur, le fascisme, c’est la guerre !

Le fascisme déverse quantité de mensonges et de superstitions dans les oreilles du peuple comme le racisme, le sexisme l’anticommunisme, l’antisyndicalisme, le sacrifice pour sa patrie (ou plutôt pour sa bourgeoisie). Cela vise à détourner le peuple du vrai responsable de ses malheurs, la bourgeoisie.

Sous le fascisme, le peuple est privé de ses syndicats, de ses partis, de toute organisation qui lui permet de se défendre. Il est en permanence sous la menace de la police et des groupes fascistes qui torturent, assassinent les opposants.

Les fascistes promettent au peuple du travail, un brillant avenir à la jeunesse. En réalité, les régimes fascistes ont apporté à la jeunesse le chômage de masse, la misère et l'embrigadement forcé dans l'armée et les organisations fascistes, ont privé les travailleurs de leur syndicat et de tous les moyens de se défendre. Ils les ont envoyé mourir dans des guerres dans l’intérêt de la bourgeoisie.

Les régimes fascistes ont été incarnés en Europe occidentale par l’Italie de Mussolini puis l’Allemagne nazie. Les nazis ont occupé la France avec le soutien d’une partie de la bourgeoisie française. En revanche, ils se sont vite cassé les dents en tentant d’envahir l’URSS. La mobilisation de millions de soviétiques et des peuples des pays dominés par les fascistes a eu raison de ces régimes.

A l’heure actuelle, nous ne sommes pas sous la menace directe d’un régime fasciste car ce n’est pas encore l’intérêt de la bourgeoisie. Mais des groupes qui ne rêvent que de ce régime existent et se renforcent. Ils représentent déjà une menace.

Pourquoi les groupes fascistes d’aujourd’hui sont ils nos ennemis ?

Les groupes fascistes ne se contentent pas d’avoir une opinion, ils la mettent en pratique. Racistes, ils attaquent en bande des immigrés ou ceux qui ne leur semblent pas français (ce qui est assez large). Ils s’attaquent aussi aux militants communistes et anarchistes. Tous ceux qui défendent des intérêts contraires à ceux de la bourgeoisie (ouvriers, lycéens, étudiants en lutte) sont sous la menace de leurs coups. Leur but est d’empêcher toute mobilisation populaire dans le sens du progrès social.
Parfois, ils font le travail de la police avec une liberté d’agir aussi violemment qu’ils le désirent sans jamais être ni inquiétés ni arrêtés par la police. La bourgeoisie peut faire appel à eux pour casser les luttes sociales et politiques.

Dans certains villages, dans certains quartiers, c’est la norme d’être fasciste et ceux qui ne le sont pas sont considérés comme des traitres et des collaborateurs.

Il n’y a rien de révolutionnaire chez les fascistes. Le FN ne s’est adressé aux ouvriers qu’à partir du milieu des années 80. Encore aujourd’hui, il suffit de lire le programme du FN pour voir quel intérêt il sert, celui du patronat. Est-ce révolutionnaire de supprimer l’ISF, les cotisations patronales pour la sécurité sociale, la carte scolaire, les bourses sur critères sociaux ?
Les fascistes se présentent comme des révolutionnaires, mais ce n’est là que mensonges. Ils représentent les intérêts d’un système arrivé à son extrême pourrissement, le capitalisme. Le programme des fasciste « ne marque pas le commencement d’un monde nouveau, mais l’agonie du monde ancien, du capitalisme. (...) [Ce) n’est pas l’élan d’une classe nouvelle vers l’avenir, mais la résistance acharnée d’une classe ancienne. »

Que faire contre eux ?

Nous devons riposter à chaque coup que nous porte la bourgeoisie ! Isolons les fascistes dans nos lycées, dans nos facs, sur nos lieux de travail, dans nos quartiers, en les affichant comme tels et en les dénonçant politiquement.

Il faut faire l'unité la plus large entre les organisations et les individus qui s'opposent à la monté e des groupuscules fascistes et mener un travail politique pour détacher le peuple des idées réactionnaires. D'autre part, s'impose aussi de se défendre face aux agressions des fascistes en étant solidaires et en renforçant les groupes d'autodéfense.

Néanmoins, la lutte antifasciste d'autodéfense et la lutte politique doivent être menées ensemble, elles sont deux aspects d'un même combat, un combat contre l'offensive du capitalisme. Elle ne saurait être dirigée que par ceux qui sont résolument contre le capitalisme et prêt à son renversement violent.

D'autre part, il est nécessaire de lutter contre l'influence de la bourgeoisie sur le peuple en le mobilisant sur la base de l'intérêt du prolétariat, la classe révolutionnaire, contre l'exploitation des capitalistes en France. De nombreuses organisations portent les intérêts du prolétariat (le CILL chez les lycéens, le CSP69 pour les sans papiers, la FSE pour les étudiants, le syndicalisme sur une ligne de classe pour les travailleurs). Rejoignez-les pour mener la lutte !

Mais pour supprimer les racines économiques du fascisme, c'est le capitalisme qu'il faut détruire ! Il faut mener la lutte révolutionnaire et vaincre.

Détruisons le capitalisme !

Nous, nous représentons l’avenir, nous représentons les intérêts du prolétariat, qui est la classe révolutionnaire. Le capitalisme a beau être pourrissant, il ne s'effondrera pas tout seul, nous devons agir pour le détruire en faisant la révolution et en prenant le pouvoir. Le prolétariat et ses alliés instaureront dès lors une dictature du prolétariat. Elle nous permettra tous ensemble de transformer la société en supprimant l'exploitation salariale, en planifiant l'économie selon les besoins du peuple, en instaurant des relations égalitaires entre les pays et en réduisant toujours plus la différence entre travail manuel et intellectuel, jusqu'à extinction des classes et de l'Etat !

Pour ce faire, nous devons nous doter d'un Parti organisé pour diriger la révolution, ayant une stratégie pour la mener. Le ROCML lutte pour organiser l'avant garde de la classe ouvrière en France dans un tel parti. Sous sa direction, la JCML organise la jeunesse pour lui donner les moyens théoriques et pratiques de mener un combat pour la révolution.

_________________
" C’est difficile à expliquer, l’anarchie.. Les anarchistes eux-mêmes ont du mal à l’expliquer. Quand j’étais au mouvement anarchiste chacun avait de l’anarchie une idée tout à fait personnelle. C’est d’ailleurs ce qui est exaltant dans l’anarchie : c’est qu’il n’y a pas de véritable dogme. C’est une morale, une façon de concevoir la vie, je crois.. " Georges Brassens
Troska
Troska

Nombre de messages : 49
Age : 28
Lycée : FLSH Mulhouse
Date d'inscription : 28/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tract antifasciste Empty Re: Tract antifasciste

Message  Marx (M) 68 le Sam 15 Mai - 13:50

Il est violent ce tract, enfin je veux dire, très direct. Je me demande si il n'est pas un pas trop "gauchiste"...
Enfin, c'est quand même une bonne idée à notre niveau, surtout quant on voit le bordel dans certains lycées en Alsace, gangrènés par Alsace d'abord et les autres groupes identitaires...

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
Marx (M) 68
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 27
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum