Principaux axes de la ligne politique et stratégique de la CLI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Principaux axes de la ligne politique et stratégique de la CLI

Message  Marx (M) 68 le Mar 27 Juil - 20:11

Principaux axes de la ligne politique et stratégique de la CLI

- Il faut rompre avec les lignes politiques et tactiques des principales directions syndicales et autres organisations institutionnelles, ce qui ne veut pas dire qu'on ne pourra pas concrètement travailler ensemble sur le terrain (C’est même une nécessité), mais notre but sera d’oeuvrer à un mouvement combatif mené par la base des militants afin de développer un véritable rapport de force, sans compromis.
- Il faut par conséquent revendiquer notre combat comme étant clairement politique, celui-ci s’inscrivant dans la lutte contre une offensive sans précèdent depuis les années 1945 du capital contre nos acquis, et donc abandonner le dogme de l'"apolitique" à toutes les sauces qui dessert notre cause en oeuvrant à la dépolitisation de la jeunesse dans son ensemble.
- Ce qui implique de rompre avec le corporatisme pour faire jonction avec les étudiants, les professeurs, puis le monde du travail ! Car nous faisons face à une offensive historique et globale du capital qui vise à reprendre tous nos acquis sociaux, en ce sens nous devons riposter de façon globale pour être à la hauteur des enjeux. Il faudra bien évidemment organiser la jeunesse de manière autonome mais tout en prônant la convergence des luttes sociales et en la pratiquant activement (Lutter contre la réforme des retraites, se donner rendez vous à des manifestations de salariés et se montrer...). Le monde de l'éducation est lié au monde du travail, ce ne sont pas deux entités distinctes. Une réelle victoire dans le monde de l'éducation implique une réelle victoire dans le monde du travail ! Car les contre réformes que nous combattons prioritairement préparent une nouvelle génération de précaires et d'exploités.
- Au final, il faut se revendiquer indépendant des principales directions syndicales (Ou bureaux nationaux) et autres partis institutionnels, car une telle revendication signifie être en rupture avec les échecs passés tout en se donnant les moyens de réinjecter un souffle de combativité (Même si cela ne sera pas forcément le cas tout de suite), de spontanéité, de politique, voir de radicalité dans le mouvement. C’est aussi vouloir s’adresser à la base des militants, des comités constituant les syndicats, pour que ceux-ci opèrent un glissement sur nos bases revendicatives, entraînant par la même les bureaux nationaux qui seront obligés de s’aligner sur notre stratégie ou dépérir dans leur coin.
Notre présence devant les établissements sera essentielle pour pouvoir diffuser nos idées au plus grand nombre. Le travail d'agitation devra être effectué en période de lutte intense comme en période de creux afin d’informer, convaincre, politiser, voir remobiliser la jeunesse contre la politique éducative menée par le gouvernement. Un militantisme régulier à même de tisser un réseau sympathisant solide susceptible de se mobiliser le temps voulu devra nécessairement être au centre de nos pratiques, tout en prenant bien évidemment en compte nos limites.
Enfin, ce travail d'agitation devra être complété par des réunions d’information et de formation régulières et surtout par des AG qui permettront à tout le monde (Professeurs, étudiants, lycéens, travailleurs...) de débattre et de prendre des décisions essentielles en partant de la base.


Le but est donc clairement de dépasser le cadre institutionnel offert par les principales centrales syndicales et autres mouvements de la jeunesse social démocrate, et de ce fait de déborder localement ce genre de structure sur le terrain des luttes. La CLI devrait donc oeuvrer à cette stratégie dès la rentrée prochaine et ainsi offrir une alternative à la lutte molle et sans conviction menée dans un cadre de dirigisme et de récupération par ces organisations. Il faut l'unité des forces contestataires, certes, mais sur des bases combatives, indépendantes, politiques, cohérentes et démocratiques dans le sens de l'auto organisation des masses. En ayant une vision globale pour pouvoir agir localement auprès des jeunes et en collaboration avec les salariés, d'ailleurs il sera essentiel de s'inscrire à travers nos luttes dans la vague d'action mondiale pour l'éducation de cet automne. Nous ne nous trompons pas d'ennemis, nous faisons simplement le bilan des luttes passées et en tirons des conclusions qui sont les fondements des choix à faire pour la suite. Pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et redonner des perspectives aux militants et militantes déçu(e)s. Afin de faire reculer une bonne fois pour toute le gouvernement allié du patronat, ce qui implique notamment le retrait total de la réforme des lycées, et d'oeuvrer à l'édification d'une école véritablement égalitaire, émancipatrice et démocratique, en un mot, populaire ! Où tout le monde, élèves comme professeurs et parents, pourrait diriger la vie interne de l'établissement. Une école réellement gratuite et accessible à toutes et à tous, avec ou sans papiers, garantissant les mêmes chances, les mêmes droits et étant 100% publique ! Et ce, en liaison avec le monde du travail, en revendiquant et en mettant en pratique la convergence des luttes pour la défense du service public dans son ensemble. Car seule une riposte globale pourra nous assurer une victoire totale !


(Cette ligne politique s’est excisée au fil des luttes que nous avons menées tout au long des deux années d’existence de la CLI, elle n’est pas purement théorique mais s’appui sur des expériences militantes bien concrètes. Il était important de mettre tout cela au clair. Je précise que rien n’est figé ni définitif, tout sera discuté lors de la réunion de rentrée. Néanmoins ce texte peut déjà nous servir de ligne diréctrice pour septembre.)

_________________
" Tant que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat ".(Lénine)

« Les idées dominantes sont celles de la classe dominante ». (Marx)

Le communisme comme matrice d'un assaut minutieux, audacieux, contre tout type de domination.
avatar
Marx (M) 68

Nombre de messages : 592
Age : 26
Lycée : Marc bloch
Date d'inscription : 19/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum